Quoi ?

Parce que la vie nous offre la possibilité de nous évader un temps de notre quotidien, nous avons décidé de partir à la découverte de l’Amérique latine. Motivés et curieux, nous nous lançons donc dans une sorte de road-trip continental, dont la durée reste encore mystérieuse (plusieurs mois bien dodus sont prévus, en tout cas).

Nous avons délibérément décidé de ne prendre qu’un billet « aller », afin de laisser la découverte et l’ailleurs nous surprendre et nous guider pleinement.

Ce voyage sera autant une virée touristique qu’une expérience volontaire (type « wwoofing »). Il sera alimenté par un esprit d’équipe, et aussi par la volonté de cheminer et de vivre simplement, de tendre vers une sorte de sobriété et de rusticité modérée, réfléchie et voulue.

Où ?

L’Amérique du Sud, c’est grand. Immensément grand. C’est pourquoi nous avons dû définir un pays-pivot qui constituera la majeure partie de notre voyage. Il s’agit du Chili. Sa forme très élancée et sa position géographique nous permettront de faire des crochets en Argentine, puis de gagner la Bolivie, et enfin le Pérou. 4 pays de prévus, c’est déjà quelque chose. Loin de vouloir cocher des étapes incontournables, nous nous laisserons guider par nos envies, libres de changer nos plans au gré des surprises.

Quand ?

Nous quittons la France le 23 Février 2018, et décollons de Barcelone pour atterrir à Buenos-Aires (Argentine). Ensuite, nous nous offrons 1 mois de tourisme en Argentine, en partant de la Terre de Feu (Patagonie), puis en remontant la bordure ouest du pays.

Qui ?

L’équipe des valeureux globeurs-voyageurs est composée de 5 membres, auxquels s’ajoute un 6ème moussaillon le temps du premier mois de vadrouille. Petit-tour de cette bande de gais-lurons :

Florian

 

 

 

 

 

 

 

 

Sa mini-bio/Sa conception du voyage : Dans la brume existentielle et dans le mur professionnel, ce voyage est une bénédiction pour ce provençal inassumé. En tant que végétarien convaincu (à tendances flexivores, certes), l’Argentine constitue un défi de taille: “Pourrais-je vivre d’endives et de brocolis au pays de l’Asado ?”

Force : Une curiosité à toute épreuve (sauf face à du JuL ou à une émission des Marseillais)

Faiblesse : A une légère tendance à s’égarer dans son labyrinthe mental

Sa devise : “Il faut cultiver notre jardin” (Voltaire, Candide)

Ses expériences de voyageur : principalement l’Inde, pour qui il garde un précieux et vivace mélange d’amour-révolte;  la Roumanie, la Thaïlande, le Bénin et la Turquie aussi… et quelques menus coins de l’hexagone

 

 

Cédric

 

 

 

 

 

 

Sa mini-bio/Sa conception du voyage : Porté par un irrésistible désir d’évasion, Cédric s’envole en quête de rencontres et compte bien revenir grandi de cette dépaysante expérience

Force : La capacité à ne pas prendre de douche pendant 3 jours

Faiblesse : Son odeur qui repousserait une moufette de Patagonie

Ma devise : “Il n’y a point de chemin vers le bonheur, le bonheur est le chemin” (il parait que cette maxime nous vient de Lao Tseu mais je n’en suis pas vraiment sûr)

Mes expériences de voyageur : Brésil, Slovénie, Croatie, Grèce, Italie, la France aussi

 

Gus

 

 

 

 

 

 

 

 

Sa mini-bio/Sa conception du voyage : Tantôt révolté, usé et happé par une société frénétique et destructrice, il garde en lui l’optimisme d’un monde meilleur. Ce voyage est un pas de plus vers la recherche de modes de vie plus sobres, plus sains, plus justes envers la nature et l’humanité

Force : Ses calembours vaseux et sa moustache luisante et fournie

Faiblesse : La flemmardise, qui peut l’amener à repousser certains impératifs comme faire des courses, se nourrir, se laver, s’organiser… ce qui peut parfois être handicapant

Sa devise : « Un des grands malheurs de la vie moderne, c’est le manque d’imprévu, l’absence d’aventures. »(Théophile Gautier)

Ses expériences de voyageur : Grèce, Irlande, Nouvelle-Zélande, Croatie, Italie, Nîmes

 

 

 

Caroline

 

 

 

 

 

 

 

 

Sa mini-bio/Sa conception du voyage : Consciente de l’importance du contact avec les locaux, Caroline envisage un séjour touristique avec les FARC. Gloutonne, elle ne quittera pas le continent avant d’avoir goûté à chaque spécialité culinaire

Force : Un estomac de guérillero

Faiblesse : Potentielle otage des FARCochères

Sa devise : « Ils m’ont forcée à venir » (prisonnière ouzbèke)

Ses expériences de voyageuse : Italie, Croatie, Grèce, Slovénie, Allemagne, Irlande, Portugal, Luxembourg, Arménie

 

 

 

Jonathan

 

 

 

 

 

 

 

 

Sa mini-bio/Sa conception du voyage : Curieux de tout, Jonathan souhaite faire de ce voyage une expérience totale, prêt à repousser ses limites, limitant ainsi les risques de limites

Force : Dans les moments de solitude, peut parler des heures à son sac à dos ou sa gourde sans discontinuer !

Faiblesse : Connecté, il appréhende son accès à la 4G dans les montagnes andines

Sa devise : “El hombre come la manzana” (Duolingo)

Ses expériences de voyageur : Espagne, Angleterre, Croatie

 

 

 

Lola

 

 

 

 

 

 

 

 

Sa mini-bio/Sa conception du voyage : Baroudeuse en CDD, elle part à la découverte de la Patagonie. Pendant ses quelques semaines, elle tentera de survivre aux moustiques, serpents, ours polaires et surtout à elle-même

Force : Au cu(ne)

Faiblesse : Dépourvue de tout sens de l’odorat, elle reste impassible aux pets de lamas

Sa devise : « Partir, c’est crever un pneu » (Coluche)

Ses expériences de voyageuse : La Nouvelle-Zélande, La Grèce, La Ciotat

737 total views, 1 views today