Chères et chers lecteurs bien en chaire,

Rassurez vous, derrière la fureur subtile de ce titre (d’ailleurs piqué sans vergogne aucune au génie des Inconnus) se planque une courte ode au romantisme bolivien.

On connaissait les tags politiquement engagés des argentins (bien prompt à faire dégager le vile Macri et sa bande de neolibéraux aux bottes du FMI). On était également familiers avec les graphs féministes et pro-avortement du Chili, ainsi qu’avec les hallues psyché de Valparaiso … mais personne ne nous avait préparé à la nature des coups de bombes Boliviens (à tag, les coups d’bombes hein) !

Loin de la ferveur sociale ou de l’expression artistique rafinée, d’inconnus boliviens semblent s’évertuer à tapisser les murs de leurs cités de magnifiques déclarations d’amour.

Ces tugs du coeur posent (assez mochement faut dire) leurs sentiments à l’âme aimée (et, qui  sait, aimante aussi ?) jusqu’aux zones riveraines les plus reculées :

“ Te amo un tel ”, “ bidule + chouette pour toujours “, “ Je te veux machine “ … si ces formules du love (bien compatibles au catholicisme de bon aloi) ont certes beau être un brin éculéés, le fait qu’elles soient posées là, sobrement, sur un mur en brique poussiéreux, avec une peinture sommaire et aucun sens de l’esthétique, et bien c’est juste beaucoup trop mignon (et incroyablement kitschouille bon) !

Certains Don Juan (ou Juliette) s’aventurent même à quelques poéteries urbaines (photo trop mignonne à l’appui).

À peu près Traduction :  » mon coeur est parfait depuis que tu es dedans .. »

Si l’on peut longuement tenter de deviner l’identité de ces sûrement enfiévrés et boutonneux rebelles des villes, une chose est sûre : les boliviens s’aiment et savent se le montrer simplement, chaudement, bellement !

Loin de vouloir imposer la même passion du “street heart” bolivien dans nos contrées verdoyantes, je laisse les énervés du tag  gamberger là dessus : sur les murs des banlieues, le coeur n’a-t-il point ses raisons ? Bonheur, paix et macarons (Emmanuel Macaron même)…

Florian

 1,020 total views,  2 views today

Aimez vous les uns les autres, BORDEL DE MERDE !
Étiqueté avec :    

3 avis sur « Aimez vous les uns les autres, BORDEL DE MERDE ! »

  • 14 juillet 2018 à 0 h 23 min
    Permalien

    Excelleeeeeeent cet article !
    Le titre est tellement aguicheur et bien trouvé, le contenu original donne à voir une vraie facette de la Bolivie. Super idée et super écrit !

    Répondre
  • 15 juillet 2018 à 12 h 59 min
    Permalien

    j’aime! (mais est-ce original?)… Par touches légères, nous découvrons une facette nouvelle de ces tags qui hantent et éventuellement décorent les façades urbaines. Oui, clamer l’amour, quoi de plus évident et pourtant, c’est plutôt rare dans ce type d’expression. Bravo pour avoir eu ce regard et de le partager.

    Répondre
  • 16 juillet 2018 à 12 h 22 min
    Permalien

    J adorrre….
    Le titre émoustille notre curiosité….Belle idée
    La « taguomanie » est partout l’amour aussi……

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *